Le Petit-Quevilly Avec Seine Innopolis, 2013 sera l'année de l'innovation

En septembre 2013, le pôle Seine Innopolis, spécialisé dans les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), ouvrira ses portes à Petit-Quevilly. Détails.

Dernière mise à jour : 04/01/2013 à 12:29

Seine Innopolis, un pôle dédié aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), dans la caserne Tallandier, ancienne filature de lin, à Petit-Quevilly, doit ouvrir ses portes d'ici septembre prochain.
Seine Innopolis, un pôle dédié aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), dans la caserne Tallandier, ancienne filature de lin, à Petit-Quevilly, doit ouvrir ses portes d'ici septembre prochain.

Outre son son projet Seine Biopolis, dédié à la santé et au biomédical à côté du CHU de Rouen, la CREA compte bien ouvrir les portes de Seine Innopolis, un pôle dédié aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), dans la caserne Tallandier, ancienne filature de lin, à Petit-Quevilly, d’ici septembre 2013.

Travaux en cours

Les travaux de ce dernier sont actuellement réalisés dans le cadre du projet porté par la CREA. La première pierre a d’ailleurs été posée le 1er mars 2012 par Laurent Fabius, l’ex-président de la l’agglomération de Rouen. Le 3 décembre dernier, la Région de Haute-Normandie a par ailleurs attribué une subvention de 5,7 millions d’euros à la CREA.

« Ce domaine porteur pourra apporter un avantage concurrentiel à notre territoire avec des activités portant notamment sur l’édition numérique (création de livres numériques…), le traitement des images, le traitement de l’information (recueil, indexation, présentation), le stockage, l’édition, la dématérialisation et la numérisation des données», se réjouit la CREA.

Pour Alain Le Vern, « ce projet est important pour la collectivité car il participe au dynamisme de la CREA en offrant des solutions d’accueil et des services de haute qualité aux entreprises innovantes du territoire ».

50 entreprises pourront s’y installer

Près de 50 entreprises (35 dans la pépinière et 15 dans le reste du pôle) sur une surface de 9 655 m2 pourront s’ installer dans ce nouveau pôle TIC. Il redonnera également vie aux anciennes filatures de textile situées dans les deux bâtiments existants, nommés « la Foudre » et « la machine », inscrites à l’inventaire supplémentaire des bâtiments historiques. Une extension contemporaine sera ajoutée à ces deux bâtiments de brique.

Le coût global de l’opération portée par la CREA est estimé à 15 millions d’euros. Avec le soutien du Département de Seine-Maritime (20%), de la Région Haute-Normandie (8%), de l’Etat : 2,50% et de l’Europe (1%).

Avenue Jean Jaurès, 76140 Le Petit-Quevilly, France