Rouen Bouchons à Rouen ? Souriez, ils ont des idées !

Ce premier lundi de rentrée sans pont Mathilde, à Rouen, pourrait avoir un sérieux goût de bouchons ! Sur les réseaux sociaux, des Rouennais ont des drôles de solutions... Extraits

Dernière mise à jour : 12/11/2012 à 19:23

Il y a le contexte…

Le pont Mathilde, à Rouen, est fermé à la circulation depuis le 29 octobre. (Photo : DVelec)
Le pont Mathilde, à Rouen, est fermé à la circulation depuis le 29 octobre. (Photo : DVelec)

« On ne peut pas, et on ne doit pas cacher la gravité de la situation. La situation est grave pour la ville, d’un point de vue social, économique et dynamique », déclarait le maire de Rouen, Yvon Robert, le mercredi 31 octobre.

Après le spectaculaire accident survenu le 29 octobre sur le pont Mathilde, à Rouen, qui a entraîné sa fermeture à la circulation, les autorités ont planché sur des solutions pour éviter la paralysie. Ils ont annoncé, ce vendredi 9 novembre, une batterie de mesures afin de faciliter les déplacements sur l’agglomération de Rouen, à partir de ce lundi 12 novembre, jour de rentrée des vacances de la Toussaint : des offres pour encourager l’utilisation des transports en commun ; des agents de la police municipale (et nationale) postés aux points névralgiques de la circulation « afin de fluidifier le trafic » ; la mise en place de 3 000 places dans des parkings relais ; le développement du covoiturage ; des aménagements de la voirie ; un renforcement du service des bacs aux heures de pointe etc. (Toutes les mesures sont à consulter ici, dans notre dossier).

Et il y a ceux qui ont décidé de sourire, malgré tout…

Un peu d’humour ne nuit pas ! Dans ces temps de « congestions » sur les routes, ainsi que les qualifient nos cousins du Québec, des Rouennais ont souhaité sourire, malgré les heures perdues à attendre dans les insolubles embouteillages. Et quitte à faire preuve de « civisme », ils se sont donnés rendez-vous sur les réseaux sociaux pour réfléchir au problème.
Sur Twitter, les « twittos » rouennais sont regroupés autour d’un « hashtag » (mot-clic) invitant chacun à donner sa solution pour un nouveau franchissement de la Seine. Le « #Solupont» en est un, qui connaît quelques variantes depuis quelques jours, et qui, sinon proposer des solutions toujours réalisables, offre quelques bons moments de détente, avec des idées ingénieuses, voire improbables et hilarantes…
À l’occasion de ce lundi qui s’annonce noir, 76 actu a souhaité vous offrir un petit voyage dans les méandres de ce « #Solupont », avec quelques propositions illustrées que nous vous conseillons de mémoriser sans modération : vous pourrez toujours y penser avec le sourire, quand vous serez dans les bouchons !

Et vous aussi pourrez ainsi reprendre ce petit refrain à la mode rouennaise : « Je soluponte, tu solupontes, nous solutionnons…».
Tweet-solupont-ok.JPG

L’improbable solution !

3-bis.-Imrobable-solution-bis-1.PNG

Elle nous vient du Major, qui prône une solution radicale : « La Seine nous em…, supprimons-là  » !  Résultat : cette vue de la traversée de Rouen, où toute trace du fleuve a disparu, laissant la place à un large périphérique intérieur… L’avantage, c’est que l’on pourrait rendre au moins quelques ponts aux piétons, et pourquoi pas créer d’autres passerelles vers l’île Lacroix, très souvent embouteillée, notamment lors des soirs de matches de hockey !

 

Les solutions sportives !

10.-solution-ludique-et-sportive-1.PNG

Vous aimez le sport ? Les « solupontistes » ont la, ou plutôt les solutions ! À l’image de ce magnifique trampoline, aménagé dans la largeur de la Seine, qui permettra à tout un chacun de faire la traversée en quelques sauts ! Espérons que le prix du passage ne sera pas trop élevé, car, bien évidemment, on imagine bien qu’une telle manne financière à portée de main, ne sera pas longtemps laissée inutilisée… mais si c’est pour reconstruire le pont Mathilde, pourquoi pas ?
Et si vous préférez les transports individuels, la Seine pourra aussi prendre l’allure d’un champ de foire, avec ces ballons qui vous feront tourner la tête jusqu’à l’autre rive ! À chacun sa solution… sa « solupont », pardon !
12.-solution-sportive-et-ludique.PNG

Mais aussi…
9.-solution-loufoque-velo-amphibie.PNG

Le système D, les Français, ça les connaît ! Alors pourquoi ne pas imiter, ou essayer tout au moins, ces sympathiques personnes qui ont mis au point un mécanisme qui ne semble certes pas très pratique, ni sécurisant, mais qui semble pourtant promettre une traversée au sec ! Bon, évidemment, il faut savoir tenir sur un vélo amphibie !

4.-Le-drole-de-funiculaire.PNG

Avec cet incroyable funiculaire, où culmine l’archange Saint-Michel de la basilique de Bonsecours pour vous accueillir, plus de problème de voiture ! Ce n’est peut-être pas esthétique, mais au moins, c’est une solution qui se voit de loin !

La solution histoire… lointaine !
7.-solution-moyen-age.PNG

À Rouen, le Moyen-Âge n’est jamais loin ! Alors, au po(i)nt où nous en sommes, pourquoi ne pas rêver devant ces belles images, gravures et autres représentations d’un monde révolu. Mais, comme chacun le sait, on devrait toujours apprendre du passé, alors en examinant bien tous ces ponts, on pourrait peut-être en faire naître des idées nouvelles ? Cela ne coûte rien d’essayer ! Et en tout cas, l’image de ce Rouen lointain paraît bien apaisante, comparée à la ville d’aujourd’hui…

Le passé rattrape le présent !
2.Histoire-bombardements.PNG

D’autres Rouennais se souviennent que la ville sans pont, ce n’est pas une première ! Les bombardements de la Seconde Guerre mondiale ont en effet largement détruit les franchissements de la Seine…. et leur conclusion ? On s’en est quand même sortis. Alors ? Pourquoi ne pas remettre au goût du jour tous ces ponts démontables ? Les images des internautes ne manquent pas, avec les ponts transbordeurs, remisés au rang d’images de musée de nos jours, mais que l’on aimerait bien avoir sous la main aujourd’hui !

13.-solution-souvenir-transbordeur.PNG

Les solutions futuristes

1.-Capture-extravagant-facon-cinema-americain-1.PNG

Imaginons-nous dans une super production cinématographique à l’américaine ! A-t-on déjà vu un Sylvester Stalone, ou un Bruce Willis… ou n’importe quelle autre star musclée du Box Office, se voir arrêtée par un pont en moins ? Que nenni ! À eux et à nous les grands moyens ! Bâtissons, voyons les choses en grand, même en gigantesque et le temps d’un rêve, écrivons le scénario idéal et rêvé pour relier les deux rives de Rouen !

Mais aussi..

8.-solution-humour-balancoire-ou-catapulte.PNG

La balançoire ! Les idées les plus simples sont souvent les meilleures, mais là, il ne faudra pas être trop pressé ! Avec un peu de travail sur cette ébauche de mécanisme, l’idée pourrait faire recette… Ou alors, on pourrait peut-être transformer la balançoire en catapulte ! Histoire d’aller plus vite !

Les solutions du bon sens

Traverser la Seine, cela pouvait se faire facilement en voiture, à l’époque du pont Mathilde… Cela peut toujours se faire à pied, via les autres ponts de la ville, mais n’oublions pas également les solutions que nous avons sous nos yeux, sur la Seine : les péniches, ou encore les bacs ! D’ailleurs, ces derniers sont l’un des moyens que les collectivités ont rappelés dans leurs solutions pour circuler en ville, sans Mathilde !

11.-solution-pratique-peniches.PNG

Pont Mathilde, Rouen, France

  1. merzougui
    25 novembre 2012 10:02
    et le plus simple ses de recouler des pilier de beton sous les traverse comme soutient sa evite de redemonter tout et de parer au plus presser pour degager les enboutteillage
  2. Sandrine B
    11 novembre 2012 21:44
    Moi, je proposerais aussi un bac au niveau d'Amfreville la Mivoie !
    Il a existé par le passé..... pourquoi ne pas le remettre en service?

    Une autre idée serait de mettre des navettes de la créa/tcar entre Amfreville la Mivoie et le centre de Rouen (station de métro du théatre des Arts), aux heures de pointe, empruntant les quais rive droite...Les possibilités de parking existent sur les quais, et il pourrait y avoir des arrêts au niveau des ponts pour remonter à pied sur les quais hauts !

    Et des navettes fluviales ? Des bateaux qui remonteraient la Seine...Les piétons les prendraient comme on prend le bus avec des arrêts différents, rive droite et/ou rive gauche...