Rouen Covoiturage pour 4000 salariés des commerces de Rouen

Après l'accident du Pont Mathilde, les commerçants vont bénéficier d'un espace sur le site de covoiturage de Seine-Maritime, pour permettre à leurs salariés de s'organiser.

Dernière mise à jour : 05/12/2012 à 10:13

Le président du Département Didier Marie a signé une convention de partenariat pour le covoiturage, avec le président de l'Association et Commerçants et Artisans de Rouen, Matthieu de Montchalin.
Le président du Département Didier Marie a signé une convention de partenariat pour le covoiturage, avec le président de l'Association et Commerçants et Artisans de Rouen, Matthieu de Montchalin.

En ces temps de trafic saturé à Rouen, phénomène aggravé par la fermeture du pont Mathilde, l’une des solutions qui s’impose est le covoiturage : entre particuliers bien-sûr, mais également dans le cadre d’un plan de déplacement inter-entreprises. Ainsi, le président du Département, Didier Marie, a signé une convention, mardi 4 décembre, avec le président de l’association des commerçants et artisans de Rouen (ACAR-Vitrines de Rouen), Matthieu de Montchalin : l’objectif étant d’héberger sur le site de covoiturage du département, (www.covoiturage76.net) un espace qui permettra aux 4 000 salariés des commerces adhérents à l’association, de pouvoir constituer des équipes de covoiturage.

« Nous devons tous êtres mobilisés pour offrir aux Seinomarins des conditions de circulation optimales et conserver un certain dynamisme dans le centre-ville de Rouen »,  a déclaré Didier Marie lors de la signature de cette convention.

Aménagement d’aires provisoires de covoiturage

Conscient des problèmes aigus de circulation depuis le 29 octobre dernier, Didier Marie a par ailleurs rappelé que le Département travaille à l’aménagement d’aires provisoires de covoiturage.

« Ces aires proposeront jusqu’à 1000 places supplémentaires, en plus des aires accessibles au public, afin de répondre aux difficultés de circulation, notamment aux heures de pointe », a souligné le président du Département.

Rappelons que le dispositif interactif de covoiturage du Département de Seine-Maritime existe depuis 2008 et qu’il regroupe les trajets de covoiturage des départements du 27 (Eure) et du 76. Les internautes peuvent visualiser les trajets et cartes qui les intéressent, grâce à des alertes-mails, mais aussi d’accéder à des informations relatives au covoiturage.

Nombre d’adhésions en forte hausse en novembre

Depuis la fermeture du pont Mathilde le 29 octobre dernier, jamais autant de trajets n’avaient été déposés sur le site de covoiturage du Département au cours d’un même mois, depuis 2008. Durant le mois de novembre en effet, 140 adhérents supplémentaires ont été enregistrés sur le site, avec 118 trajets déposés.

  • Les aires de covoiturage existantes

• Le Moulin d’Ecalles, A28, sortie Buchy : 31 places.
• Esclavelles, Les Hayons : 36 places.
• Criquetot sur Longueville, Les Fosses Mirées, RN27 : 13 places.
• Pont de Brotonne, rive gauche : 30 places.

  • Les aires de covoiturage ouvertes fin 2012

• Pont de Tancarville, rive droite : 50 places.
• Saint-Sauveur d’Emalleville, RD915 : 12 places.
• Biville-la-Baignarde, RN27 : 20 places.
• Grand-Couronne, Les Essarts, A139/RD938 : 62 places.

  • Les aires à venir, en 2013

• Auzebosc,, livraison en décembre 2012 ou janvier 2013 : 32 places.
• Saint-Saëns : 15 places
• Eslettes, A150 : 25 places.
• Martainville : nombre de places restant à préciser.
• Trouville-Alliquerville : 30 places.
• Maison Brûlée (fin 2013) : 95 places.

Rouen, 76

  1. Celeponpon
    11 déc 2012 09:22
    Si vous en avez assez signez ici :

    http://www.petitionpublique.fr/PeticaoAssinar.aspx?pi=P2012N33079

    compte twitter : @Celeponpon
  2. Riviere
    4 déc 2012 21:38
    Un seul commentaire: LAMENTABLE.
    Votre traitement des bouchons quotidiens sur l'agglomération rouennaise est un déni de la réalité subie par la quasi majorité des travailleurs de Rouen et de son agglomération depuis la fermeture du pont Mathilde.
    La situation des automobilistes est CATASTROPHIQUE et ne pas s'en rendre compte est soit de l'aveuglement, soit de la mauvaise foie. Votre choix rédactionnel est de donner la parole aux élus (en tout cas de les publier) et de réserver les commentaires des usagers à votre site. Bien. C'est votre choix.
    Mais arrêtez de faire croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes en ce moment au niveau circulation car c'est faux. Les gens sont de plus en plus fatigués, énervés, stressés (la preuve avec le nombre croissant d'accrochages, d'accidents survenus ces jours derniers) et en rendre compte serait objectif et équitable par rapport à toutes les "bonnes solutions" annoncées par nos élus et relayées hebdomadairement dans votre journal.
    Les solutions mises en place sont ridicules et inadaptées. Nos élus le savent, vous le savez et nous le subissons.
    C'est LA GALERE et malheureusement nous sommes dedans tous les jours sans ne rien voir arriver de nouveau et de tangible. Alors faîtes le savoir.
    Cordialement.