Mont-Saint-Aignan Des bureaux producteurs d’énergie à Rouen

La fédération française du bâtiment a dévoilé son projet d'immeuble à Rouen. Il disposera d'une isolation renforcée, de vitrages performants ou encore de lampes basse consommation.

Dernière mise à jour : 03/12/2012 à 18:07

Disposant d’une réserve foncière à la Vatine, la FFB Rouen-Dieppe a initié le projet de construire un bâtiment de bureaux à énergie positive (Bepos). (photo En ACT achitecture)
Disposant d’une réserve foncière à la Vatine, la FFB Rouen-Dieppe a initié le projet de construire un bâtiment de bureaux à énergie positive (Bepos). (photo En ACT achitecture)

Lundi 3 décembre, à 14h30, la fédération française du bâtiment (FFB) Rouen-Dieppe a dévoilé son projet d’immeuble de bureaux, en extension de ses propres locaux situés 14 rue Georges-Charpak, à Mont-Saint-Aignan.
Il s’agit de construire un bâtiment de bureaux à énergie positive, c’est-à-dire qu’il produit de l’énergie qui serait ensuite revendue, une technologie appelée Bepos, C’est « très rare », confie Philippe Simon, le secrétaire-général adjoint de la (FFB) Rouen-Dieppe.

Toiture mi-végétale, mi-photovoltaïque

Le principe est simple : la Villavenir La Vatine disposera d’une isolation « hyper renforcée », de vitrages performants, de lampes basse consommation, mais surtout de panneaux photovoltaïques sur sa façade et sur le toit. Un toit partagé avec un large revêtement végétal.

« L’enjeu est de concentrer en un projet tous les messages de la profession et faire de ce lieu une vitrine de savoir-faire. L’objectif est triple : répondre aux enjeux environnementaux, promouvoir les métiers du bâtiment et former nos CFA et autres écoles d’architectures à ces nouvelles technologies », explique Philippe Simon.

Le prix de construction du bâtiment, « supérieur de 10 à 15% à celui d’une structure normale, en raison du coût des matériaux et de la mise en œuvre particulière, peux être rentabilisé en 15 ou 20 ans », indique enfin Philippe Simon.
« L’avantage principal, c’est que le chauffage est gratuit ! » Les travaux ont démarré le 1er octobre 2012 ; la livraison est prévue courant septembre 2013.

Plus d’infos sur www.villavenir.fr

Les travaux ont démarré le 1er octobre 2012 ; la livraison est prévue courant septembre 2013. (photo En ACT achitecture)
Les travaux ont démarré le 1er octobre 2012 ; la livraison est prévue courant septembre 2013. (photo En ACT achitecture)

Mont-Saint-Aignan, 76

  1. Soyouz
    4 déc 2012 09:27
    C'est clair qu'avec les 15 jours d'ensoleillement annuels de Haute-Normandie ils vont être au top du rendement les bâtiments ! :D
    C'est comme les champs de panneaux photovoltaïques dans l'Est de la France... ok les panneaux n'ont pas besoin d'un temps au beau fixe pou fonctionner mais ils seraient tout de même plus productifs dans une région ensoleillée non ?

    Enfin bref, si ça fonctionne ici tant mieux, ça reste une bonne initiative.