En 2011, Laurent Fabius, député de Seine-Maritime, finançait une commune de Midi-Pyrénées

En 2011, Laurent Fabius, alors député de Seine-Maritime, aurait subventionné à hauteur de 50 000 euros une commune de l'Ariège, au titre de la réserve parlementaire. Explications.

Dernière mise à jour : 04/07/2013 à 10:29

Laurent Fabius.
Alors qu'il était député de Seine-Maritime, Laurent Fabius aurait subventionné une commune de l'Ariège (photo d'illustration : Flickr/cc/PhilippeGrangeaud)

L’information a été dévoilée par FranceTV info qui a consulté la liste des subventions allouées en 2011 par Laurent Fabius, alors député de Seine-Maritime, au titre de la réserve parlementaire. Selon ce document du ministère de l’Intérieur, l’ancien président de la CREA et actuel ministre des Affaires étrangères aurait offert plusieurs sommes d’argent à la commune de Carla-Bayle, située à 50 km de Toulouse, dans l’Ariège. Commune dans laquelle il possède une maison secondaire depuis les années 2000, comme indiqué dans sa déclaration de patrimoine.

Ci-dessous, un extrait de la liste des subventions allouées en 2011

La première subvention, de 28 653 euros, a financé, à hauteur de 49,99%  « la réhabilitation des Flots Bleus», la salle des fêtes du complexe touristique qui se monte alors près du lac. La seconde, de 21 347 euros (37,37% du budget du chantier), a permis « la réfection des façades de la maison Couloumiès », sur la place de la mairie, précisent nos confrères.

Qu’est-ce que la réserve parlementaire ?

La « réserve parlementaire » est une enveloppe allouée chaque année aux députés et aux sénateurs afin qu’ils subventionnent des projets dans leur circonscription. Jusqu’à présent les informations concernant la réserve parlementaire étaient complètement opaques.

En effet, le détail des sommes allouées a toujours été tenu secret. Seul le montant global est dévoilé. Au total, 50 millions d’euros ont été attribués à 925 parlementaires. Les sommes octroyées à chaque parlementaire sont définies en fonction du nombre d’élus dans son groupe.

Ce n’est que le 25 juin, que Hervé Lebreton, président de l’Association pour une démocratie directe et ex-candidat sans étiquette à la récente législative partielle du Lot-et-Garonne, a obtenu gain de cause auprès du tribunal administratif de Paris. Ce dernier a annulé le refus du ministre de l’intérieur de communiquer sur la réserve parlementaire. L’association a donc pu obtenir le détail des sommes accordées aux parlementaires. Il n’a dévoilé que certaines parties du document contenant plus de 1000 pages.

, 76

  1. Blaise
    19 février 2014 08:23
    l argent vient de son propre porte monnaie ?
  2. [...] de la maison « Couloumiès » et la réhabilitation de la salle des « Flots Bleus ». Motif ? Il avait l’habitude d’y passer ses vacances. Laurent Fabius a également déboursé 5 000 euros pour l’installation de panneaux lumineux de [...]
  3. vigix
    6 juillet 2013 10:06
    Et dire que ça se permet de donner des leçons...
  4. Djar Djar Bings
    4 juillet 2013 18:47
    Alors là c'est le ponpon
    En plus c'est là qu'il a une résidence (c'est donc interressé qu'il a envoyé de l'argent là bas)
  5. Cunha
    4 juillet 2013 10:32
    Merci pour la Seine Maritime Mr FABIUS!