Rouen Exclu 76actu. David Douillet pas tendre avec la droite

L’ancien ministre des Sports (UMP), David Douillet, n’ira pas aux municipales à Rouen. Il s’en explique, sur 76actu, et n’est pas vraiment tendre avec la droite locale…

Dernière mise à jour : 05/03/2014 à 10:36

David Douillet s'est expliqué pour 76actu sur sa vraie-fausse candidature à la mairie de Rouen, mercredi 15 mai 2013. (Photo : Philippe Rifflet)
David Douillet s'est expliqué pour 76actu sur sa vraie-fausse candidature à la mairie de Rouen, mercredi 15 mai 2013. (Photo : Philippe Rifflet)

L’ancien ministre des Sports, David Douillet, député UMP des Yvelines, ne briguera pas la mairie de Rouen aux municipales de 2014. C’est officiel depuis mercredi 15 mai. En avril, il avait laissé penser qu’il pourrait se présenter dans la capitale de Seine-Maritime, ville où il est né, indiquant à ce propos qu’il « n’écartait rien ». Le multiple champion olympique de judo, âgé de 44 ans, a donc finalement déclaré forfait pour Rouen. Rencontré mercredi 15 mai dans les couloirs de l’Assemblée nationale, il s’en explique, sur 76actu :

« J’ai lu dans la presse (Ndlr : dans Le Parisien/Aujourd’hui en France) que j’aurais finalement renoncé ; et bien ce n’est pas le cas pour la bonne et simple raison que je n’avais pas pris la décision d’être candidat à Rouen… Je n’ai donc pas eu besoin de renoncer. »

« J’ai été porté par la rumeur »

Le “vrai-faux” candidat à la Ville de Rouen tenue par le socialiste Yvon Robert (qui a succédé en 2012 à l’actuelle ministre des Sports, Valérie Fourneyron, qui a renoncé à son mandat municipal pour rejoindre le gouvernement Ayrault), indique avoir été porté candidat par « la rumeur » et aussi, sûrement, par quelques supporters locaux.

« On me voit beaucoup à Rouen, car je m’occupe de ma grand-mère »

« Il est vrai que je suis originaire de là-bas, et qu’on m’y voit beaucoup en ce moment. Mais si je vais fréquemment à Rouen, c’est uniquement parce que ma grand-mère y vit, qu’elle est en fin de vie et que c’est moi qui m’occupe d’elle. »

« L’état dans lequel se trouve la droite rouennaise…»

Il admet cependant avoir bel et bien reçu des sollicitations pour envisager cette candidature : « et si des Rouennais m’ont effectivement demandé d’être candidat, c’est sûrement à cause de l’état dans lequel se trouve la droite rouennaise ! ». L’opposition locale appréciera.

  • Quels candidats à droite pour 2014 ?
    Le 3 mai 2013, Bruno Devaux, conseiller municipal à Rouen, a annoncé via son blog qu’il se portait candidat pour l’UMP. Mais il n’est pas seul à droite à revendiquer l’investiture. Sa principale adversaire sera sans doute la sénatrice UDI Catherine Morin-Desailly. Et tout récemment, Pierre Albertini, ancien maire centriste de Rouen, a de son côté évoqué l’idée de primaires ouvertes à tous, assurant que dans ce cas « il pourrait lui-même y prendre part ». Du côté du FN, c’est Guillaume Pennelle, 38 ans, professeur d’histoire-géographie, qui sera candidat aux municipales rouennaises.
Rouen, 76

  1. [...] David Douillet, on le savait, mais exit aussi Bruno Devaux, donc, pour cette investiture. Le conseiller municipal UMP de Rouen [...]