Penly Incident à la centrale nucléaire de Penly : le parquet de Dieppe poursuit EDF

EDF est convoquée le 15 janvier 2014 devant le tribunal de Dieppe pour infraction au Code de l’environnement après un incident dans la centrale de Penly. Explications.

Dernière mise à jour : 07/01/2014 à 19:15

La centrale nucléaire de Penly, près de Dieppe. (DR)
La centrale nucléaire de Penly, près de Dieppe. (DR)

Le parquet de Dieppe poursuit EDF. L’audience se déroulera le 15 janvier 2014. Motif ? Un défaut d’étanchéité de plusieurs bacs de rétention de la centrale de Penly qui a provoqué une pollution.
Les explications, sur France 3 Haute-Normandie :

L’affaire. La centrale nucléaire de Penly avait été épinglée par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Dans un courrier de sept pages envoyé au directeur de la centrale, le 27 février 2013, le directeur de la division de Caen de l’ASN pointait des « défauts d’étanchéité relevés sur certains puisards » qui ont provoqué des fuites d’eau radioactive… Il avait demandé le classement de cet incident comme « significatif pour l’environnement », sans qu’il ait de risque pour la santé. Mais ce qui interroge, « c’est le manque de communication aussi bien chez EDF qu’à la Clin, la commission locale d’information nucléaire », racontait le bi-hebdomadaire Les Informations dieppoises, dans son édition du vendredi 8 mars.
En octobre 2012, des traces de tritium – un isotope radioactif de l’hydrogène utilisé dans l’industrie nucléaire – avaient été détectées dans la nature. On l’apprend plusieurs mois après. « Le 26 février, le responsable du service communication de la centrale de Penly a reconnu qu’en octobre 2012, lors de prélèvements et mesures réalisés par des équipes de la centrale, des traces de tritium ont été détectées dans la nappe d’eau souterraine, sous la centrale. (…) Aucun danger pour la santé, rassure-t-on aujourd’hui à la centrale. Les taux détectés sont de l’ordre de 60 Becquerel/litre, ce qui est infime. Par comparaison, un litre de lait émet 80 Bq », relataient Les Informations dieppoises. Le réseau Sortir du nucléaire avait déposé plainte contre la centrale.

Penly, 76

  1. blaise
    8 janvier 2014 10:29
    pas de cinéma ...
    nucléaire = le secret ...
    tribunal pour rien en ressortir ...
  2. Jupiter
    7 janvier 2014 20:11
    Le nucléaire et le culte du secret, c'est quelque chose. Comment avoir confiance quand le secret est la règle ?