Mont-Saint-Aignan Info 76 actu. Enquête judiciaire à Vert Marine, à Rouen

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Rouen visant des pratiques présumées douteuses de la société « Vert Marine ». Les deux dirigeants ont été mis en examen.

Dernière mise à jour : 26/12/2012 à 19:58

Les Bains des Docks, le centre aquatique de la Ville du Havre… (DR)
Les Bains des Docks, le centre aquatique de la Ville du Havre (DR)

C’est la plus grosse société française de gestion d’équipements publics ! En Seine-Maritime, Vert Marine gère le centre aquatique E’CauxBulles de la région d’Yvetot, la piscine de Mont-Saint-Aignan, un centre sportif près de Dieppe, la piscine de Bihorel ou encore Les Bains des Docks, le centre aquatique de la Ville du Havre…

« Depuis 1992, Vert Marine anime des équipements de sport et de loisirs, partout en France, pour le compte de collectivités ou de territoires. Grâce à un réseau de près de 70 établissements et plus de huit millions d’utilisateurs chaque année, nous vous proposons un large éventail de prestations et des sites d’exception dédiés aux loisirs, au sport et au bien-être : centres aquatiques, patinoires, espaces forme, palais des sports, parcs de loisirs, parcs animaliers et autres sites culturels », se vend ainsi Vert Marine, sur son site internet.

Les deux dirigeants mis en examen

Basée à Mont Saint-Aignan, près de Rouen, Vert Marine est aujourd’hui à la tête d’un véritable empire. Cette formidable réussite est à mettre à l’actif de deux amis qui se sont connus en sport-études : Thierry Chaix (qui est aussi le président du Rouen Hockey Élite) et Jean-Pascal Gleizes.
Thierry Chaix est le président de Vert Marine, Jean-Pascal Gleizes en est le directeur général. Ils sont aujourd’hui au cœur d’une enquête judiciaire.

Ils viennent d’être mis en examen pour « recel de favoritisme » et « entente illicite », par un juge d’instruction de Rouen, après des investigations de plusieurs mois menées dans la plus grande discrétion par le Service régional de la police judiciaire de Rouen (SRPJ).

« Un emballement judiciaire » ?

Sollicitée par 76 actu, la société – qui emploie plus de 1 500 personnes et pèse environ 80 millions d’euros de chiffre d’affaires – évoque « un emballement judiciaire ». Les deux dirigeants ont été interrogés sur des anomalies présumées dans l’attribution de marchés. Selon des sources proches de l’entreprise, les investigations auraient débuté « avec une lettre anonyme, en 2009, émanant d’un ancien salarié ».

La justice reprocherait à Vert Marine d’avoir bénéficié « d’informations privilégiées » d’une société de conseils (dont le dirigeant a également été mis en examen) afin d’obtenir des marchés.

« Ce dossier fait fantasmer…»

Contacté ce samedi 22 décembre par 76 actu, Me Jérôme Dereux, l’avocat rouennais de Thierry Chaix, affirme que son client a été entendu « une seule fois » par le magistrat instructeur de Rouen. « Ce dossier fait fantasmer. La justice s’emballe, et la rumeur aussi… », estime-t-il.

« Aucun élu n’est mis en cause dans cette affaire sensible, à ma connaissance, nous sommes loin des dossiers des années 80 et des dérives du financement des partis politiques… La société s’exprimera plus tard, lorsque l’on saura vraiment vers quoi on se dirige », insiste-t-il.
Mont-Saint-Aignan, 76

  1. Guillaume
    1 nov 2013 19:25
    Moi aussi ancien salarié, tout le monde est payé au ras des pâquerettes et très peu respecte ça c'est une réalité à ne pas négliger. On est toujours en train d'engraisser les plus gros. Venez un peu voir les conditions de travail et après on peut avoir une discussion objective. Je suis prêt moi aussi à parler ouvertement du quotidien.
  2. nageur
    1 fév 2013 09:47
    Je travaille pour une société concurrente dont les responsables font une fixation sur les dirigeants de la société Vert Marine en les dénigrants constamment les faisant passer pour des bandits, de terribles hommes d'affaires n'agissant que pour le pur business...

    La société Vert Marine a été créée en 1992 alors que celle dont je fait parti a nettement existe depuis 5 ans.

    Et je peux vous dire que les dirigeants de la société pour laquelle je travaille, afin d'avoir plus de chance de gagner les contrats avec les collectivités, procède de la manière suivante :
    - promet monts et merveilles aux collectivités
    - casse les prix des appels d'offres.
    puis, lorsqu'elle se trouve en déficit ou en situation financière critique
    - n'hésite pas à renégocier à la hausse en milieu de contrat le montant de la subvention auprès des collectivités en prétextant des raisons mensongères et en les menaçant de casser le contrat si cette dernière n'accepte pas leur demande.
    - enfin, n'hésite pas à licencier leur personnel cadre (salaires les plus élevés) afin d'alléger le volume de la masse salariale par des faits de pressions et de harcèlements. Ceux sont tout simplement des licenciements économiques déguisés, puisque ils réorganise ensuite le personnel de manière à ce que ça leur coûte moins chère quitte à ne plus respecter les conditions du contrat signé avec la ville.

    ce que ne pratique apparemment pas Vert Marine.

    comme il est mentionné dans l'article « Cela sent la dénonciation d’un concurrent pour torpiller Vert Marine... »
  3. vastel
    25 jan 2013 17:16
    ancienne salariee de vert marine j'avoue l'influence de thierry chaix ds l'attribution des marches publics. salariés nous n'etions que soumis avec un seul droit : le silence.j'ai plein de choses à dévoiler
  4. Fouine
    26 déc 2012 10:44
    Et maintenant le groupe" VV RHC" se lance dans la juteuse formation professionnelle! Qui a autorisé l'ouverture d'un Centre de formation? Diversification étonnante.
  5. PhiPhi
    23 déc 2012 18:46
    Ellipse, vous avez dit Ellipse... comme c'est étrange ! Ellipse, Véga, Dalkia... Piscine Les Bains de Dieppe, piscine-patinoire Hélicéa, palis des sports de Rouen...
  6. marianne primout
    23 déc 2012 12:05
    Dieppe : du nouveau pour les Bains | Paris Normandie
    www.paris-normandie.fr › DieppePartager26 mars 2012 – Le 7 mai prochain, Le groupe Ellipse va succéder à Vert Marine pour prendre les commandes du centre aquatique de Dieppe situé sur le front ... Prémonition ????????
  7. Le Chevalier
    22 déc 2012 14:30
    Ça sent la dénonciation d'un concurrent pour torpiller Vert Marine, ce groupe est respectable et le meilleur du secteur . Les employés sont bien traités dans ce groupe , encore un ancien employé qui veut se venger de son ancienne entreprise ! Scandaleux !
    À mon avis c'est de la dénonciation calomnieuse ,aucune perquisition n'est mentionnée , tout ça pour perturber les appels d'offre dont les contrats arrivent à terme pour VertMarine...
    Vivement que la lumière soit faite ! Les autres groupe de gestion ne ramassent que les miettes car ils n'y connaissent rien .
    Vive Vert Marine !
  8. guillaume lhernault
    22 déc 2012 13:47
    jean pascal Gleizes n' a jamais été hockeyeur à Rouen, il vient de Mantes la jolie et a connu thierry Chaix en sport études à Gap !!

    Je cite , il est nullement dit que jean pascal gleizes avait été hockeyeur
  9. Philippe VANROOSE
    22 déc 2012 09:00
    Une société leader dans son domaine d'activités s'expose toujours à ce genre de chose. Laissons la justice mener à bien son enquête de manière à ce qu'elle confirme alors l'innocence présumée des dirigeants mis en cause pour mieux se retourner ensuite vers l'auteur aigri et bien mal intentionné de ces dénonciations calomnieuses.
    Le journaliste emploie avec justesse, et prudence, le mode conditionnel.
  10. Donatien76
    22 déc 2012 08:59
    Le Conseil Municipal, lors de sa prochaine séance du 20 décembre, devrait décider de renouveler le contrat d'affermage pour huit années avec la Société Vert Marine pour l'exploitation de la Piscine de notre ville.
    Le choix de poursuivre avec le même gestionnaire rend hommage à la décision de la précédente municipalité, et l'on ne peut que se réjouir de cette reconnaissance.

    Voilà ce qu'écrivait sur son blog Madame Flavigny le 7 décembre dernier... Espérons que le Conseil Municipal de Mont-Saint-Aignan puisse modifier son approche, il est encore temps de se défaire de ces possibles indélicats!!!
  11. ricou
    21 déc 2012 18:30
    jean pascal Gleizes n' a jamais été hockeyeur à Rouen, il vient de Mantes la jolie et a connu thierry Chaix en sport études à Gap !!