Rogerville Jusqu'à 6 ans de prison pour l'incroyable vol de champagne Dom Pérignon, au Havre

Les 11 voleurs présumés des 5 280 bouteilles de champagne Dom Pérignon, dérobées à Rogerville, comparaissaient devant le tribunal correctionnel du Havre les 27 et 28 janvier 2014.

Dernière mise à jour : 29/01/2014 à 10:33

Les investigations de la gendarmerie n'ont pas permis de retrouver le butin... rapidement écoulé. (Photo d'illustration)
Les investigations de la gendarmerie n'ont pas permis de retrouver le butin... rapidement écoulé. (Photo d'illustration)

Le 11 juin 2012, une remorque contenant 5 280 bouteilles, de cuvées 2003, du célèbre champagne Dom Pérignon, « disparaissait » sur la plateforme logistique du Pont de Normandie, à Rogerville, près du Havre. L’exploitation des caméras de vidéo-surveillance du site a permis de découvrir « le scénario ». Les investigations de la gendarmerie, elles, les suspects.
Onze personnes, domiciliées en Seine-Maritime mais aussi en région parisienne, comparaissent devant le tribunal correctionnel de la Cité Océane lundi 27 et mardi 28 janvier 2014 pour répondre de ce vol, dont le préjudice a été estimé à quelque 413 000 €.

3, 4 et 6 ans de prison ferme prononcés en début de soirée

Mardi matin, le procureur de la République a requis une relaxe et des peines allant de 8 mois de prison avec sursis jusqu’à 5 ans d’emprisonnement ferme et un mandat d’arrêt, contre le commanditaire de ce vol spectaculaire, absent de son procès car en fuite. À 19h ce même jour, les gendarmes de la Section de recherches de Rouen, à qui les investigations avaient été confiées, attendaient toujours de connaître la décision des juges, mise en délibéré.
Le jugement est finalement tombé, en début de soirée : le commanditaire présumé de l’incroyable vol a été condamné à 6 ans de prison ferme. Trois autres peines, de 3 et 4 ans ferme, ont également été prononcées, de même que la relaxe, demandée par le parquet contre l’un des prévenus.

Complicité interne

Comment les malfaiteurs ont-ils fait ? Ils auraient tout simplement fait entrer sur la plateforme un tracteur de poids-lourd qu’ils ont positionné à l’intérieur de cette aire qui compte bon nombre de conteneurs, au pied de celui qui abritait le champagne. La remorque reliée rapidement au tracteur, le chauffeur quittait les lieux, tranquillement…. « Nous avons forcément suspecté une complicité interne », confiait à l’époque le capitaine Joubert, de la compagnie de gendarmerie du Havre.

Le butin n’a pas été retrouvé

Dix mois après l’impressionnant vol, onze hommes, âgés de 21 à 34 ans, avaient été interpellés. Huit d’entre eux ont été placés en détention provisoire. Une soixantaine de militaires avaient été mobilisés lors ce vaste coup de filet parmi lesquels une vingtaine d’enquêteurs de la section de recherches de Rouen et de la compagnie de gendarmerie du Havre.
Le champagne n’a pas été retrouvé : les bouteilles de Dom Pérignon avaient été revendues.

Rogerville, 76

  1. foot
    28 janvier 2014 11:27
    Bouteilles revendues si pas retrouvées
  2. BLAISE
    28 janvier 2014 10:39
    les 11 voleurs vont tous trinquer ...
    voyous ...