Rouen Le grand prix d'architecture de Haute-Normandie est lancé

Pour la seconde édition du Grand prix d'architecture et d'urbanisme de Haute-Normandie, outre ce dernier et le prix du public, les organisateurs ont souhaité impliqué les jeunes.

Dernière mise à jour : 02/04/2013 à 10:43

En 2012 c'est le centre de congrès H20 qui avait remporté le grand prix
En 2012, c'est le centre de congrès H20 qui avait remporté le grand prix (photo: CAUE 76)

Pour la deuxième fois, la région Haute-Normandie va célébrer ses bâtiments. L’édition 2014 du Grand prix d’architecture et d’urbanisme de Haute-Normandie est lancée. C’est Jacques Ferrier, président du jury et architecte reconnu à l’international, qui a donné le coup d’envoi au centre de congrès H2O, à Rouen, bâtiment lauréat il y a deux ans, pour parler de « la ville sensuelle ». Ce projet du Grand prix est soutenu par de nombreuses institutions : la Ville de Rouen, la Crea (l’Agglo de Rouen), la Région et les deux départements entre autres.
Les ouvrages présentés devront être réalisés sur le territoire de Haute-Normandie et achevés (ou quasiment achevés) avant le 31 mai 2013. Les dossiers devront être déposés, le 31 mai, avant 16h, auprès du Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de la Seine-Maritime.
Le jury se réunira deux fois cette année. Une première afin de faire le point sur la totalité des projets présentés (74 en 2012) et affiner la sélection pour soumettre les meilleurs projets. Et une seconde afin de décerner les prix. Le jury sera composé de personnalités issues des organismes financeurs ainsi que du monde artistique.
Cette année, les organisateurs veulent vraiment « s’adresser au grand public, et mettre en avant les petits projets autant que les grands ». D’ailleurs, aucune taille minimale ou maximale ne figure dans le règlement. Les réalisations devront surtout s’intégrer à leur environnement.

Les jeunes auront leur mot à dire

Nouveauté cette année : le Prix du jeune public. L’architecture s’invitera dans les collèges et les lycées. Les organisateurs sont à la recherche d’enseignants volontaires afin de faire découvrir ce domaine trop peu connu des adolescents. Les inscriptions se feront en mai 2013.

« Ce Prix du jeune public, nous l’avons pensé dès la première édition, mais nous avons voulu attendre avant de le lancer, histoire de ne pas le bâcler, explique Yvon Robert, le maire de Rouen. Aujourd’hui, un collégien ou un lycéen peut totalement passer à travers l’architecture contemporaine pendant sa scolarité. Il faut y remédier. Nous pensons aussi que si les enfants s’intéressent à l’architecture, alors les parents feront de même.»

Pour la première édition de ce prix, le thème retenu est : « les modes d’habiter ». Autour de travaux collectifs réalisés en classe avec les enseignants référents, les projets relatifs au logement seront analysés grâce à des documents graphiques mis en ligne par le CAUE 76. Chaque élève votera ensuite au sein de sa classe, après avoir argumenté son choix. Le lauréat sera le projet ayant récolté le plus de voix.

Le grand public pourra choisir

Un troisième prix sera remis, celui du public. Il existait déjà lors de la première édition. Le grand public sera amené à voter sur le site internet du CAUE entre  le 1er octobre et le 12 novembre 2013. En 2012, 350 votes avaient été enregistrés pour ce prix. C’est un projet concernant une maison individuelle qui avait été désignée lauréate. Ce prix s’inscrit dans une démarche grand public. Il doit comprendre comment la ville est perçue aujourd’hui.
D’autres régions françaises ont elles aussi lancé leur prix d’architecture. La Bretagne fait figure de pionnière dans ce domaine puisqu’elle a fêté les 20 ans du prix l’an dernier. Outre le coup de projecteur régional que permet ce genre de manifestation, c’est aussi un bon moyen de reconnaissance pour les architectes. En ce qui concerne la Haute-Normandie, la cérémonie de remise des prix se déroulera en janvier 2014.

Arnaud Antonio

(stagiaire à 76actu)

Quai de Boisguilbert, 76000 Rouen, France