Rouen Pont Mathilde à Rouen : "on est dans le flou"

La situation du pont Mathilde, à Rouen, est toujours aussi floue. Le Conseil général a décidé de ne plus communiquer, "jusqu'à ce que de réelles données soient connues". Détails.

Dernière mise à jour : 04/12/2012 à 12:46

Des bâches ont été placées sous le pont, pour le protéger du froid. (photo Dvelec)
Des bâches ont été placées sous le pont, pour le protéger du froid. (photo Dvelec)

La réouverture du pont Mathilde ? Un serpent de mer ! Le Conseil général de Seine-Maritime, qui affirme par son service communication être « dans le flou », est pourtant « clair » et assure « qu’aucune réouverture n’est prévue ! ».
Le Département a d’ailleurs décidé « de ne plus communiquer » pour éviter des informations contradictoires qui circulent ces dernières semaines. Seule certitude : un appel d’offres public a été lancé par le Département afin de faire « un réaliser un ouvrage permettant un rétablissement partiel de la circulation » (notre article). Quand ?

« Pour l’instant, on ne sait pas. On fait tout ce que nous pouvons pour ne pas perdre de temps », commente le service communication du Conseil général.

Le pont chauffé durant trois jours

Plus d’un mois après cet accident retentissant, personne ne semble encore en mesure de préciser quel sera l’avenir de cet ouvrage sur lequel circulaient 80 000 véhicules par jour.
Aujourd’hui, les autorités parent toujours au plus pressé et tentent de préserver l’édifice. Du vendredi 30 novembre au lundi 3 décembre, le pont Mathilde a d’ailleurs été chauffé. « Une isolation thermique », selon le Conseil général. Des bâches ont été disposées sur la partie la plus abîmée de l’ouvrage, pour éviter que le gel ne cause plus de dégâts…
Sur la page Facebook de 76actu, de nombreux internautes ont d’ailleurs commenté cette opération :
« Chauffer un pont alors que des personnes sont mal, voire pas logées, c’est une aberration ! », écrit Delphine. Jérôme, lui, ironise : « Parce qu’il n’a pas assez chauffé ! ».
La plupart des internautes se demandent également qui va payer ces installations ? Pour l’instant, aucun chiffre n’est divulgué concernant le coût de cet aménagement, ni même celui de la réparation du pont…

  • Et vous, qu’en pensez-vous ?
(photo Dvelec)
(Photo : DVelec)
Pont Mathilde, Rouen, France

  1. Denos
    10 jan 2013 14:19
    Demander a un ouvrier chaudronnier de la CFEM de l'époque ce qu'il pense d'une poutrelle d'acier chauffer pendant plusieurs heures, puis refroidie, si ces caractéristiques et sa résistance mécanique n'ont pas été modifier. Je pense que nos éluts perdent du temps à Chercher une solution économique qui n'ecxiste pas, pour la sécurité de tous il faudra bien démonter et remonter.
  2. lefrancois
    29 déc 2012 18:53
    Nous alons payer très chère l'irresponsabilité de nos élus (maire, cg, cr, député de tous bords) et ce contournement qui viendra dans 10 15 20 ans voir même jamais.
  3. Celeponpon
    10 déc 2012 15:59
    Si vous en avez assez des problèmes de circulation actuels, signez la pétition :
    http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2012N33079
    venez me retrouver sur mon compte twitter : @Celeponpon
  4. Spartakus
    9 déc 2012 21:52
    Qu'ils tronçonnent, et qu'ils réparent.
    Le plus tôt sera le mieux.
    Messieurs les décideurs, merci de penser aux misérables fourmis qui chaque jour doivent traverser la Seine pour aller travailler.
  5. Lecomte
    6 déc 2012 13:23
    Pendant ce temps un sans logis est mort de froid rue des capucins. il est question de chauffer le pont Mathilde tout l'hiver alors que les places en CHRS sont supprimées et que multes associations sont à l'agonie!!!
    On peut aussi trouver du fric pour avancer les travaux de ce pont quand le secteur social est à l'agonie
    vivent les grandes valeurs humanistes de la gauche !!
    Sophie Lecomte
  6. Cyril
    5 déc 2012 07:00
    Il faut bien eviter que le pont ne se deteriore plus
    Par contre je voudrai féliciter les crétins qui ont décidés de bloquer l'accès aux tremies en venant du pont corneille, elles sont vide et les quais sont saturés. C'était une super idée
  7. Eja
    4 déc 2012 17:09
    Si le pont est chauffer ce n'est pas pour lui tenir chaud.... Posez vous les bonnes questions avant de poster des commentaires idiots...
    S'il est chauffé c'est parce que des études sont encore en cours quand à la question de savoir de la résistance thermique de l'acier... En effet, dans la pire des hypothèses, si l'acier ne résiste pas au froid cela provoquerait un basculement du tablier sur l'Ile Lacroix. Ce qui serait évidemment une catastrophe.
    http://www.seinemaritime.net/fr/Les-actions/Ville-/-Logement-/-Transport/Routes/Pont-Mathilde-premieres-conclusions-du-comite-d-experts
  8. coté
    4 déc 2012 13:32
    je trouve que c est n importe quoi de chauffer un pont qui est manifestement detruit !
    il ferais mieux de faire tomber la partie abimé pour la reconstruire tout le monde gagnerais sont TEMPS est SONT ARGENT FAUT PAS REVER C EST NOUS LA POPULATION QUI ALLONS PAYER TOUT CA ! ! !
  9. helene
    4 déc 2012 13:29
    chauffer le pont c'est foutre de l'argent par les fenêtres déjà que rouen n'a plus de sous pour terminé les travaux de saint paul c'est du n'importe quoi ce n'est pas comme ça que la situationb financière va s'amélioré , ras le
  10. Soyouz
    4 déc 2012 13:13
    Ca peut paraître choquant de chauffer un pont alors que des gens dorment dehors, mais ça n'a aucun rapport !

    Imaginez ce que diraient les rouennais si en 2013 on leur apprend que le pont restera fermé encore plus longtemps que prévu parce que faute de protection le gel a détérioré encore plus la structure...?? On peut comprendre que le CG prennent toutes les mesures préventives possibles pour éviter d'être responsable d'une dégradation supplémentaire de l'ouvrage.

    Après est-ce que ça sert vraiment à quelque chose seuls les professionnels qualifiés peuvent le dire...