Rouen Rouen. Les 24 Heures motonautiques "auront bien lieu"

Une trentaine de bateaux serait déjà engagée pour l'épreuve des 18, 19 et 20 mai 2013. La nouvelle présidente, Sylvie Feyt, règle actuellement les dossiers administratifs.

Dernière mise à jour : 20/03/2013 à 15:11

Les 24 heures motonautiques devraient accueillir une trentaine de bateaux (photo d'archives)
Les 24 heures motonautiques devraient accueillir une trentaine de bateaux (photo d'archives)

Les déboires du Rouen Yacht Club avec la démission de son président, Antoine Bousquet, et de son trésorier, Pierre Angot, jeudi 7 mars 2013, ainsi que le vœu des écologistes rouennais d’arrêter tout simplement cette compétition “du passé”, ne devraient pas avoir raison de la cinquième édition des 24 Heures motonautiques internationales de Rouen.

Sylvie Feyt a repris la barre du Rouen Yacht Club, l’association organisatrice, et poursuit la préparation de l’épreuve : « Nous sommes dans les dossiers techniques, notamment sur les questions de sécurité. Nous serons en mesure de donner plus de précisions dans une quinzaine de jours, mais l’épreuve aura bien lieu », assure la nouvelle présidente à 76actu.

Elle annonce même qu’une trentaine de bateaux est déjà engagée, contre 28 en 2012. Voilà qui contraste avec les déclarations d’Antoine Bousquet lors de sa démission, alors qu’il se disait inquiet du peu d’embarcations engagées…

Sylvie Feyt a succédé dans l'urgence au président démissionnaire Antoine Bousquet (photo D.R.)
Sylvie Feyt a succédé dans l'urgence au président démissionnaire Antoine Bousquet (photo D.R.)

La sécurité d’abord

Suite à la collision du 2 mai 2010 sur la Seine qui a coûté la vie à un gendarme de la brigade fluviale, les organisateurs des 24 Heures motonautiques font de la sécurité une vraie profession de foi. Avec un règlement intransigeant :

• Pour des raisons de sécurité, en cas de passage de péniches, une portion de circuit sera sous procédure “drapeau jaune”. Les bateaux seront prévenus par radio environ 15 minutes avant, puis immédiatement au démarrage de celle-ci. « Pendant cette procédure, pas de dépassement entre bateaux de même classe et pénalités d’un pit-stop de 10 minutes en cas de faute », stipule le règlement de l’épreuve.

• L’article 5 stipule que « l’ensemble des embarcations devront être munies des feux réglementaires de navigation homologués Marine marchande, rouge à bâbord, vert à tribord (de 5 watts minimum) à hauteur du pilote. Deux feux blancs seront placés à l’arrière au point le plus haut de l’embarcation (15 watts minimum) doublés de 2 feux blancs à pile. Les bateaux devront aussi être munis de deux projecteurs (de 36 watts minimum) placés à l’avant…»

• Avec une radio en bon état de fonctionnement, comme l’indique l’article 7 : « Pour des raisons d’ordre sécuritaire, il est obligatoire d’avoir des liaisons radio (UHF compatible avec la direction de course) à bord des bateaux de compétition pour permettre un contact permanent, entre le compétiteur et son team manager. Et pour que la direction générale de course puisse joindre le compétiteur. »

• Autre mesure : « Il est prévu une zone de sécurité permettant – en cas de fuite de carburant dans un bateau – de le mettre en sécurité (coupure électrique, vidange du bateau). Le port de cagoules anti feu et de gants est aussi obligatoire sur cette zone. »

Accès du public au parc à bateaux

Notons que le public pourra également suivre les activités du parc à bateaux par un couloir situé sur le quai bas à 10 mètres des tentes et protégé par des barrières hautes, cela dans un souci de sécurité, mais aussi pour une meilleure vision des spectateurs. Le parc à bateaux sera ouvert au grand public les 16 et 17 mai toute la journée.

Une course en 6-12-6 heures

• Les essais se dérouleront le 18 mai de 9h à 13h. Les services de sécurité et de remorquage seront assurés durant les séances d’essais libres sur le circuit, sans arrêt de navigation. Pendant ces essais, si un bateau de commerce était signalé, ces essais seront sous “procédure jaune” pendant son passage. Même procédure que pour la course.
• La course aura lieu comme l’an passé en trois temps :
Samedi 18 mai, départ à 15h30 et neutralisation de la course à 21h30 (soit 6 heures de course).
Dimanche 19 mai, départ de la deuxième partie de course à 9h30 et neutralisation de la course à 21h30 (soit 12 heures de course).
Lundi 20 mai, départ de la troisième partie de course à 10h et arrivée définitive de la course à 16h (soit un total de 24 h sur les trois jours).

76100 Rouen

  1. Fouine
    1 mai 2013 18:18
    Je pensais que cette animation débile avait disparu. Comment parler de sécurité avec le passif déplorable. Rouen est déjà assez pollué.
  2. maya
    30 mar 2013 10:06
    Je me permets de préciser ma pensée
    concernant le pont Mathilde :
    Il y aura des VIBRATIONS importantes !
    ce qui pourrait peut-être encore aggraver
    l'état de celui
  3. maya
    30 mar 2013 09:34
    Outre le bruit infernal pour les riverains, trois
    jours les fenêtres fermées !, n'y a t-il pas
    danger pour le public et les riverains ? la Seine étant
    parfois à son plus niveau
    De plus les vrombissements ne risquent-ils pas
    d'aggraver l'état du Pont Mathilde ?
    Je ne suis pas une spécialiste mais je me pose la
    question !