Rouen Rouen : un kiss-in pour dire oui au mariage gay

Ce samedi 17 novembre, une cinquantaine de personnes s'est rassemblée devant l'Hôtel-de-Ville de Rouen afin de manifester son soutien au "mariage pour tous", en s'embrassant.

Dernière mise à jour : 18/11/2012 à 09:49

Un baiser pour l'égalité.

Ils étaient moins nombreux que pour le “Gangnam Style” organisé sur l’esplanade Marcel Duchamp, mais devant l’Hôtel-de-Ville de Rouen chacun a tenu à échanger un baiser, celui baptisé « baiser de la liberté » afin de soutenir le projet de loi du gouvernement en faveur des droits des homosexuels.
L’initiative a été prise par les Jeunes écologistes de Seine-Maritime mais de nombreuses autres organisations politiques sont venues apporter leur soutien, notamment les Jeunes communistes, les Jeunes socialistes, le Parti-pirate de Haute-Normandie, l’UNEF, le NPA ou encore l’association AIDES.

« La société évolue plus vite que la législation française »

Il n’y avait pas que des homosexuels sur le parvis de l’Hôtel-de-Ville, loin de là. Des élus, des jeunes, des moins jeunes… Certains sont même venus seuls.

Mélodie, jeune militante pour les droits des homosexuels, était présente, entourée de quelques amies. « Il va falloir se mettre à la page. La loi n’est pas à jour. La société évolue plus vite que la législation française » déclare-t-elle à 76actu.
Lorsqu’on lui demande ce qu’elle pense du débat actuel, elle n’hésite pas à répondre : « Globalement, ça me met en colère ! Le débat entraîne une banalisation de l’homophobie. On autorise des propos intolérables. Je trouve aussi que ce débat est un peu inutile, entre guillemets, puisque les homosexuels existent, les familles homoparentales existent également ! Comme si les enfants élevés par un couple de même sexe allaient être déviants ! »

Une « perspective formidable »

Alice De Mascarel, représentante des Jeunes écologistes de Seine-Maritime explique l’initiative à 76actu.

Découvrez l’interview :

Des élus ont également fait le déplacement. Laure Leforestier, conseillère régionale Europe Écologie-les Verts était dans les rangs, mais aussi Claude Taleb, vice-président Europe-Écologie de la Région Haute-Normandie ainsi que Hélène Klein, élue communiste à la Ville de Rouen, en charge de la lutte contre les discriminations.

« Je trouve la perspective du mariage pour tous formidable. Dans dix ans, le mariage pour les couples du même sexe sera entré dans les moeurs », déclare Claude Taleb. Hélène Klein, quant-à-elle, « ne supporte pas que dans un État riche et démocratique, alors qu’il y a écrit sur toutes les mairies Liberté, Égalité, Franternité, il y ait encore tant d’inégalité entre les citoyens ».

À 15 heures 20, les personnes présentes ont échangé plusieurs baisers en guise de réponse pacifique à ceux qui ne veulent pas du « mariage pour tous », et qui défilaient en masse dans toute la France, samedi après-midi.

Kiss-in Rouen

00000 Rouen