Rouen Rouen veut s'offrir une rotonde de 28 mètres !

Gigantesque. Ce sera le mot pour définir le "panorama" que Rouen veut acquérir pour doper son tourisme, à l'image de Berlin, Leipzig et Dresde. Détails.

Dernière mise à jour : 17/05/2013 à 09:48

Asisi a reconstitué Rome sous Constantin en 312 (photo DR)
Asisi a déjà reconstitué Rome sous Constantin en 312. Son travail sera bientôt visible à Rouen (photo DR)

Une petite cinquantaine de personnes, journalistes, représentants de la CREA (l’Agglomération de Rouen), Frédéric Sanchez en tête, mais aussi de la Région Haute-Normandie avec Alain Le Vern ont fait le déplacement, jeudi 16 mai 2013, à Dresde (Allemagne), pour découvrir un secret bien gardé : le projet “des panoramas” à Rouen.

Peinture circulaire monumentale

Après l’Armada et le festival Normandie Impressionniste, voici donc le nouveau projet phare de la Communauté d’agglomération de Rouen Elbeuf Austreberthe (CREA) : faire réaliser à l’artiste allemand, Yadegar Asisi, une œuvre monumentale à l’image de celles qu’il a déjà faites à Berlin, Leipzig et Dresde ! Il s’agira d’une peinture circulaire géante qui reconstituera la ville de Rouen au début du XVe siècle, à l’époque de Jeanne d’Arc.

Une rotonde de 28 mètres de haut pour 34 mètres de diamètre

Le tout placé dans une rotonde à ériger, d’une hauteur de 28 mètres pour 34 mètres de diamètre (ainsi qu’il en est pour les projets réalisés en Allemagne). Elle serait implantée sur les quais rive droite à Rouen, dans le prolongement de l’avenue Pasteur, entre le h2o et le hangar qui accueille l’espace des Marégraphes.

Un "Pôle muséal" dédié aux très grands format, sous le nom de "XXL" pourrait trouver sa place à l'entrée de la presqu'ïle Rollet. (Photo : DR)
Un "Pôle muséal" dédié aux très grands format, sous le nom de "XXL" pourrait trouver sa place à l'entrée de la presqu'ïle Rollet. (Photo : DR)

Vers un projet de pôle dédié aux très grands formats

Une installation qui pourrait n’être que provisoire puisque la CREA a déjà imaginé un projet définitif, si le succès se confirme au bout de cinq ans : un “Pôle muséal” dédié aux très grands format, sous le nom de “XXL” qui pourrait trouver sa place à l’entrée de la presqu’ïle Rollet rive gauche, entre le hangar 108 et le pont Gustave Flaubert. Là pourraient être accueillies des œuvres de Yadegar Asisi, mais aussi d’autres panoramas plus anciens tels que le musée du Louvre en possède et qui ne sont pas visibles par le public.
Cet équipement viserait à compléter l’Historial Jeanne d’Arc réalisé là aussi par la CREA dans le centre historique de Rouen et qui ouvrira ses portes fin 2014.

À quand l’ouverture ?

Concernant le panorama, le calendrier pourrait être le suivant, tel qu’envisagé avec Asisi Panorama International : juin 2013, déclaration de l’intérêt communautaire du projet d’exposition des panoramas soumise au Conseil communautaire de la CREA, porteuse du projet en association avec la Région et la Ville de Rouen ainsi que des partenaires privé (la Matmut) ; printemps 2014, construction de la Rotonde ; été 2014, installation d’un premier panorama et ouverture au public ; printemps 2015, installation d’un second panorama et ouverture au public ; automne 2015, installation du panorama sur Rouen médiéval.

Avoir l’exclusivité en France

Particularité du projet de panoramas : il est unique en France, et la CREA a bien l’intention de garder cette exclusivité pour doper l’attractivité de son territoire. Un vrai pari qui a un coût : la construction de la Rotonde est estimée à 2,5 à 3 millions d’euros, la licence (droit d’exploitation de l’œuvre) est de 1 million d’euros pour 5 ans, l’acquisition de deux œuvres existantes s’élève à 1,35 million d’euros et la réalisation du troisième panorama sur Rouen au début du XVe siècle coûterait 1,5 million d’euros au maximum.
Réalisé pour 5 ans, cet investissement représenterait alors un montant avoisinant 1,3 million d’euros par an. Les collectivités étudient actuellement le montage financier de l’opération auquel se joindrait la Matmut, partenaire au long cours des projets culturels de la région. Le coût de fonctionnement est estimé à 500 000 euros par an, sachant qu’une mutualisation poussée est envisagée avec la régie du h2o, pour limiter les coûts d’exploitation.

Qui va payer ? Quelles recettes ? C’est bien sûr l’inconnue. Car l’entrée devra être payante. Avec une entrée moyenne à 7 euros, l’équilibre financier de l’exploitation serait atteint avec 75 000 visiteurs par an. À 10 euros, il sera atteint avec 50 000 visiteurs, et l’amortissement de l’opération (investissement compris) pourrait être réalisé en 5 ans avec 150 000 visiteurs par an.
Utopique ?
À Dresde et Leipzig (520 000 habitants), les Panoramas Asisi attirent 300 000 visiteurs par an.

« Reste à savoir si le public français aura le même enthousiasme pour cette attraction », confie Jean-Yves Husson, vice-président de la CREA en charge des projets culturels. « Les anglo-saxons sont friands de ce type d’approche, en France on ne sait pas encore.»

Qui est Yadegar Asisi ? Artiste et architecte, l’Allemand Yadegar Asisi a relancé et renouvelé le genre des panoramas. Ses œuvres, gigantesques, spectaculaires et résolument réalistes restituent des lieux disparus ou inaccessibles : des lieux naturels exceptionnels comme le sommet de l’Everest ou la forêt amazonienne, ou des sites historiques comme la Rome antique en 312, l’Acropole de Pergame en 129, la Dresde baroque…
Sa technique allie la peinture, le dessin et l’utilisation d’images numériques. Elle repose sur un important travail documentaire et scientifique, mis en service de la “justesse” des œuvres. Ces dernières sont exposées en Allemagne dans deux gazomètres à Dresde et Leipzig, et pour le panorama Pergamon dans une structure spécifique de type rotonde située su l’Ile aux Musées, à Berlin. Ce dernier a attiré 1 million de visiteurs en 9 mois.

Rouen, 76

  1. patrick
    17 sept 2014 18:19
    Dans le contexte économique qui est le nôtre actuellement, est-ce que ce projet est vraiment justifié? En d'autre terme, cela répond-il à une attente exprimée de la population? Nous, habitons de l'agglo, pardon la Créa, euh zut la Métropole, serons nous plus heureux avec ce Panorama XXL?
    S'il faut payer 7€ pour y entrer je me pose simplement la question de savoir sur quel autre budget je vais prendre cette somme: les impôts?...pas sûr que le Trésor Public accepte, la cantine de mes enfants, les vacances, les repas, le ciné (non j'y vais déjà plus).
    Une ineptie qui ne crée pas de valeur et fabrique des dettes supplémentaires.

    Je préférerais avoir un panorama même XS, sur une perspective d'amélioration des conditions économiques et d'emploi dans la région.
  2. Ptijoc
    23 mai 2013 13:06
    Une ville sans espaces vert, une ville sans bibliothèque digne de ce nom, sans théâtre classique, une agglomération sans transport en commun moderne, une agglomération asphyxié par l'automobile car sans réseau routier valable, des nids de poule, des fissures et des ponts en ruine...
    Et ces gens vont au frais de la princesse faire un tour de ce ridicule manège! Et ils veulent dépenser 36 millions d'euros!
    On croit rêver (ou plutôt cauchemarder).
  3. OM76
    21 mai 2013 14:10
    A lire les commentaires de chacuns, je ccommence a comprendre qu'a rouen il y a des usagers des infrastructures d'utilités publique utilisable (ecoles, voiries), non utilisable (pont mathilde), et a créer d'urgences, (un vrai plan economique industriel et routier)...Et les politiques qui doivent penser déjà a leur prochaine vacances a Rouen.... plutot que de s'occuper des vrais dossiers ... Tien sa ressemble à la politique Nationale !
  4. Horn
    19 mai 2013 09:35
    Bonjour,

    Comme d'habitude, vos chiffres ne sont pas très compréhensible. Ce n'est pas en multipliants les chiffres partiels que c'est compréhensible. Vous comptez à ce u'on ne calcule pas!???

    Vous écrivez : "l’équilibre financier de l’exploitation serait atteint avec 75 000 visiteurs par an ( donc recttes au maximum de € 750,000 )" .....". et l’amortissement de l’opération (investissement compris) pourrait être réalisé en 5 ans avec 150 000 visiteurs par an."

    Par ailleurs, vous parlez de " Réalisé pour 5 ans, cet investissement représenterait alors un montant avoisinant 1,3 million d’euros par an." Plus € 500,000 de coût de fonctionnement par an. Cela fait € 1,8 million.

    Il faudrait expliquer la différence!

    Cordialement,

    giantpanda

    PS. Joli petit voyage aux frais de la princesse!
  5. Elmer dujardin
    18 mai 2013 21:55
    La grenouille et le boeuf ?
    Une course au tape à l'oeil ?
    Des élus qui veulent laisser leur empreinte ?
    un an pour monter une tour à l'utilité discutable mais déjà des mois de palabres pour un pont ?
    A voir de tels projets se faire jour, nous ne sommes pas encore sortis de la "crise", nous n' y sommes pas encore vraiment entrés...
    La "crise", c' est de voir de tels projets sortis d' on ne sait où ...
    Je suis écoeuré ! Et qu' on arrête de brandir la pseudo culture en étendard. Un tel projet, cela fait combien de journée d' entrées gratuites dans les musées ? où combien de visites de musée offertes pour les enfants des écoles de la CREA et d'ailleurs ??
    Non, cela ne passe décidément pas de voir de telles c.o.n.n.eries d' actualité.
    Et ce sont nos élus ? on a dû fumer ce qu' il ne fallait pas avant d' entrer dans l' isoloir ...
    Il y a des coups de pompe aux fesses qui se perdent.
  6. FC
    17 mai 2013 19:45
    Sur le site de stockage de la raffinerie de Petit Couronne, on peut en faire beaucoup des rotondes et de beaucoup plus grandes voire sphériques, une idée pour la reconversion partielle de la raffinerie, l'itinéraire de rotonde en rotonde pourrait être fait en quad...Nom de l'attraction : Pétroland
  7. Lascaux
    17 mai 2013 10:03
    Alors déjà les commentaires qui commencent par "moi je..." Top crédibilité.
  8. maya
    17 mai 2013 09:09
    Moi je suis d'accord avec Sylvain !!!!!!
    et je ne me considère pas comme négative,
    il convient d'être lucide............
  9. Sikhs
    17 mai 2013 08:41
    J'adore les types négatifs comme Sylvain. C'est le genre d'individu à empêcher les secours de vous aider et à vous laisser crever la gueule ouverte et qui n' a toujours pas compris ce qu'est une ville. Avec des raisonnements pareils on vire la Tour Eiffel tellement inutile...
  10. Sylvain RENAULT
    16 mai 2013 20:47
    Bonjour

    Et qui va encore payer ce projet de luxe en période de récession ? Toujours et encore les habitants de la CREA... Il ne suffit que de voir les montants croissants des factures d'eau et autres prestations de la CREA pour le déduire très vite...
    H²O, au prix exorbitant d'entrée (Dont je n'ai pas les moyens d'accéder ave mes enfants... ), pour justifier une belle salle de réunion...
    KINDARENA, foutaise monstrueuse tout le monde se fou ! t que personne n'a réclamé...

    "Le tourisme = pognon = emplois" = impôts supplémentaires pour les nouveaux salariés...
    à l'heure des regroupements, des rationalisations... J'ai peine à y croire... on va déshabiller Pierre ou habiller Jacques... Ce qui s'ouvre va fermer ailleurs... c'est du déjà vu !

    J'ai honte, et reste impuissant, comme ceux qui n'en disent pas mot...

    Lamentable...
  11. AA
    16 mai 2013 19:23
    A Jean-Loup : J'entends bien votre argumentaire sur le tourisme rentable. Un argumentaire en tous points similaire à celui que vous aviez tenu sur l'expo impressionnisme sur ce même site je crois. Brave mercenaire!
    Il ne faut pas en vouloir au commun des mortels inculte qui, souffrant d'un certain nombre de maux quotidiens (emploi, pouvoir d'achat, vie quotidienne, qualité de vie...) de faire des additions stupides genre impressionnisme+historial+rotonde= plus de 20 millions d'euros.
    C'est dans sa nature au commun des mortels; il ne voit encore les choses qu'en termes industriels éculés et s'étonne de voir de si grosses sommes (de son point de vue de joueur de Loto) investies dans une culture dont on attend surtout la rentabilité de par la venue d'étrangers au fort pouvoir d'achat venus manger nos canards à la rouennaise et dormir dans nos draps de lin made in pays de Caux.
    Il n'ose pas dire encore que le coin va devenir un grand parc d'attractions parce que le concept est difficile à appréhender mais ça viendra pour peu que qq malfaisants politiques lui souffle.

    Hormis ce cynisme dont je fais preuve, je ne comprends pas tout dans ce montage financier. Il est question d'un équipement je cite "réalisé pour 5 ans" et d'une perspective de d'amortissement sur 5 ans (investissement compris) qui pourrait (ah! ce merveilleux conditionnel!) être possible avec 150000 visiteurs/an - mais là le journaliste ne prend pas la peine de calculer le prix d'entrée. Donc, une fois amortie on démonte l'installation?
    Oui, bien sur, moi aussi je suis aussi un peu commun des mortels à mes heures, alors si vous pouviez éclairer ma lanterne de 5 watts je vous en serez reconnaissant.
  12. MR
    16 mai 2013 18:08
    @Jean-Loup Encore faut-il que l'implantation géographique de ce panoramique soit intelligemment réfléchi pour une rentabilité optimale.Le choix de la rive gauche est alors à revoir. Les touristes étrangers sont souvent à Rouen pour une seule journée dans un parcours régionale voir national. Les touristes ne visitent pas la rive gauche!
    Les décideurs locaux sont loin de se demander si ce projet est rentable, ce n'est pas leur argent qui est en jeu.
    J'aimerai bien connaitre le rentabilité de Hangar nommé H20! ou bien d'autres structures d'état.
    Effectivement le tourisme est une industrie créatrice d'emploi, quand il est cohérent.
    L'Armada est discutable en terme de rentabilité...10 jours sur 5 années, c'est dérisoire et sa capacité de renouvellement est mise en cause aujourd'hui.
    "Eblouissants reflets" est une belle initiative effectivement mais une fois tous les 2 ans, c'est trop peu. L'été dernier, aucune manifestation n'était prévu pour Rouen, même pas de projection sur la cathédrale...
    Au moment des débats sur le futur de l'espace Monet-Cathédrale, la municipalité parlait d'un musée, aujourd'hui on y trouve H&M, Héma et de beaux appartements haut de gamme.
    M. Le Vern a trouvé une nouvelle lubie, après l'enterrement d'un nouvel opéra pour Rouen!
  13. Lascaux
    16 mai 2013 15:44
    Le tourisme = pognon = emplois

    Bordel de zut faudra le dire combien de fois !
  14. Jean-Loup
    16 mai 2013 15:37
    Selon l'INSEE, les emplois salariés liés directement au tourisme représentaient 41 500 emplois. En imaginant qu'ils soient au SMIC, cela représente autour de 800 M€ de salaires, Le chiffre d'affaires est lui, selon les mêmes sources de 2,4 Milliards €.
    Au moment l'emploi est un souci majeur, il est stupéfiant de constater qu'un investissement, rentable avec ses entrées, destiné à attirer plus de touristes, fasse râler.
    Le tourisme est une "industrie" créatrice d'emploi.
    Les investissements pour les bateaux de croisière,l'Armada, Eblouissants Reflets, les Panoramas sont des outils de production touristique rentables.
  15. Lilou
    16 mai 2013 14:55
    On croit rêver !
  16. clas
    16 mai 2013 14:52
    et le contournement est? c est peut etre plus urgent!!
  17. maya
    16 mai 2013 13:38
    Incroyable démesure ! il y a de l'argent !!!!! mais
    pas pour les priorités !!!!!
    Après l'écoquartier Flaubert, 1,5 million d'euros
    par habitant et par hectare, quelle sera la 3ème
    folie des grandeurs ?
  18. MR
    16 mai 2013 13:19
    *naturels
  19. MR
    16 mai 2013 13:13
    Encore de la démesure! Assez de dépense publique inutile!
    Les panoramas naturelles de Rouen sont suffisants: Beffroi du Gros Horloge, Côte Sainte Catherine, Bonsecours, Canteleu, Mt Saint Aignan!
    Alors que nous ne sommes toujours pas dans l'austérité conseillée par l'UE, nos responsables pensent encore à dilapider. Lamentable.
  20. Margaux R
    16 mai 2013 11:53
    Je pense que notre ville devrait revoir ses priorités avec ce genre de dépense. Comme.. Le pont Mathilde ? Le contournement?
  21. michel
    16 mai 2013 11:17
    une telle somme pourrait être affectée à un début de réfection de la voirie de Rouen