Rouen Vidéos. Valéry Giscard d'Estaing de retour à Rouen

L'ancien Président de la République est de retour, vendredi 22 février, à l'église Sainte Jeanne-d'Arc - qu'il a inaugurée - pour un hommage à Jean Lecanuet, l'ex-maire de Rouen.

Dernière mise à jour : 21/02/2013 à 19:23

Valéry Giscard d'Estaing avec Jean Lecanuet (image France 3/ INA)
Valéry Giscard d'Estaing avec Jean Lecanuet (image France 3/ INA)

Valéry Giscard d’Estaing commémorera le 20e anniversaire du décès de Jean Lecanuet, vendredi 22 février 2013, à 19 h, à l’église Sainte Jeanne d’Arc, à Rouen. L’ancien Président de la République reviendra ainsi dans l’église qu’il a inaugurée le 27 mai 1979 avec celui qui fut son compagnon de route à l’UDF (Union pour la démocratie française). C’est précisément sous Jean Lecanuet, maire de Rouen de 1968 jusqu’à sa mort, qu’avait été construite cette église.

Une église contemporaine… contestée

Située au cœur de Rouen, l’église sainte Jeanne-d’Arc a été conçue par l’architecte Louis Arretche (1905-1991) qui a remporté le concours. Il a tourné le dos à un néo-classicisme ou à un style pseudo normand pour user, audacieusement à l’époque, des techniques et du style contemporain pour bâtir l’édifice.

Une architecture qui n’a pas manqué d’être contestée ! L’aspect de l’église évoque à la fois un bateau viking et un poisson. L’architecte avait pour prescriptions de remplacer, comme église paroissiale, l’ancienne église Saint-Vincent littéralement explosée pendant la guerre, frappée le 31 mai 1944 par une bombe ; permettre la construction dans son environnement du monument national d’hommage à Jeanne d’Arc ; intégrer les vitraux de Saint-Vincent, mis à l’abri avant la guerre ; laisser un espace de marché partiellement couvert ; offrir un cadre à la statue de Jeanne d’Arc réalisée par Real Del Sarte ; s’intégrer dans le cœur historique de Rouen.
Sainte Jeanne d’Arc remplace ainsi l’ancienne église Saint-Vincent dont peut encore voir un fragment du transept à son emplacement d’origine, au bas de la rue Jeanne d’Arc. Les splendides vitraux de Saint-Vincent avaient pu être mis à l’abri avant la guerre.
Le 29 avril 1979, Jean Lecanuet, maire de Rouen, a remis les clefs de l’église sainte Jeanne-d’Arc à Monseigneur Pailler, archevêque de Rouen. Et c’est donc un peu moins d’un mois plus tard que le Président de la République de l’époque, VGE, est venu l’inaugurer.

Le retour de VGE à Rouen, c’est tout un symbole

On attend d’ailleurs vendredi plusieurs personnalités centristes dont François Bayrou, Pierre Méhaignerie et Jacques Barrot. Valéry Giscard d’Estaing et Jean Lecanuet ont travaillé main dans la main pour la construction de l’UDF. Au moment de l’inauguration de sainte Jeanne-d’Arc, Jean Lecanuet présidait d’ailleurs ce jeune mouvement.

Quelques vidéos souvenirs sur Jean Lecanuet

Jean Lecanuet s’est présenté face au général De Gaulle à la présidentielle de 1965. Voici le discours qu’il a prononcé le 3 décembre 1965 : “Une élection n’est pas une commémoration”, disait-il alors

Voici une autre archive vidéo de l’élection de Jean Lecanuet à la mairie de Rouen, le 5 avril 1968 

Et l’annonce de son décès le 21 février 1993, à l’âge de 72 ans (archives INA) :

Rouen, 76