Rouen Visite (prévue) de François Hollande : un tableau caché ?

Insolite. L’annonce initiale de la venue de François Hollande au musée des beaux-arts de Rouen, dimanche, aurait entraîné un aménagement pour « cacher un tableau religieux »...

Dernière mise à jour : 26/04/2013 à 10:35

Une délégation protocolaire a demandé un aménagement plutôt insolite au musée des beaux-arts de Rouen, pour le venue (prévue) de François Hollande. (Illustration : Flickr/cc/Jason Whittaker)
Une délégation protocolaire aurait demandé un aménagement plutôt insolite au musée des beaux-arts de Rouen, pour le venue (prévue) de François Hollande. (Illustration : Flickr/cc/Jason Whittaker)

François Hollande devait être à Rouen dimanche 28 avril pour inaugurer le festival Normandie Impressionniste. Finalement, il ne viendra pas. Néanmoins, trois ministres (peut-être deux) feront le déplacement au musée des beaux-arts de Rouen : Valérie Fourneyron, Aurélie Filippetti (qui pourrait ne pas venir non plus selon Europe 1, qui cite son cabinet) et Laurent Fabius.
C’est « l’effervescence » au musée, relate France 3 Haute-Normandie, qui raconte que l’annonce initiale de la venue du président de la République a entraîné une visite d’une délégation protocolaire, « qui a demandé des aménagements », plutôt insolites.

Une immense bâche pour recouvrir le tableau !

Découvrant que François Hollande devait prononcer un discours devant une immense toile « représentant une scène à caractère religieux, et devant l’impossibilité technique de déplacer ce tableau », l’entourage du chef de l’État aurait ainsi demandé aux employés du musée de tendre une immense bâche bleue, selon France 3.
« Une tâche complexe et délicate », qui, finalement, ne servira pas au président, poursuit la télévision régionale.

Le Martyre de Saint-Agnès

Le Martyre de Saint-Agnès, cette oeuvre monumentale de Joseph-Désiré Court (1797-1865) qui orne le jardin des sculptures du musée des beaux-arts de Rouen (notre photo) ne verra pas l’inauguration de l’exposition Éblouissants reflets, dimanche, confirme, sur son site internet, Paris-Normandie, vendredi 26 avril.
Mais « c’est une volonté du musée », relate le quotidien régional. Cette intervention ne serait donc pas, selon le musée des beaux-arts, « une demande de l’Élysée pour éviter que le président François Hollande ne prononce son discours devant un tableau à caractère religieux ».

Musées de la Ville de Rouen, Esplanade Marcel Duchamp, 76000 Rouen, France

  1. Alain MARTEL
    26 avr 2013 12:00
    En arriver à cacher une oeuvre d'art sous prétexte de son caractère religieux, donne une idée du stade de stupidité dans lequel nous sommes parvenus. Dans quel pays vivons nous aujourdh'ui ? On se passera sans peine de la visite de notre "cher Président Normal" !
  2. maya
    26 avr 2013 09:57
    Je rajoute qu'il ne faut pas non plus tomber dans
    les extrêmes, sapins de noël, galette des rois,
    oeufs de pâques....il faut aussi respecter les traditions
    françaises !
  3. maya
    26 avr 2013 09:34
    Chez les fonctionnaires pas de signes à caractère religieux,
    laïcité oblige. Dans l'ensemble c'est respecté, il peut
    y avoir quelques entorses mais c'est rare, je trouve
    que c'est bien et espérons que cette règle continuera
    d'être appliquée....
  4. Soyouz
    26 avr 2013 07:59
    Je pense qu'il à raison de soiger la comm et d'enlever tout symbole religieux , à l'heure où les religions tentent par tous les moyens de réaffirmer leur pouvoir sur la société française il me semble important que le premier représentant de l'Etat marque bien sa distance avec les sectes... heu les religions pardon ^^
    Et s'il ne le faisait pas, soyez assurés que ce serait récupéré par les catho/musumans/juifs pour dire à la première occasion : voyez, il tient un discours devant un tableau religieux, c'est un signe d’obédience... etc.

    Pour autant F.Hollande n'est pas "anticlérical". Pour mémoire le président de la république est chanoine (membre du clergé !!) et F.Hollande n'a pas refusé ces titres officiellement à ma connaissance !
    Je vous invite à lire cet article concernant les titres religieux du président : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chanoine#Les_titres_de_chanoine_du_pr.C3.A9sident_de_la_R.C3.A9publique_fran.C3.A7aise

    Le seul qui avait annoncé" qu'il ne prendrait pas la stalle s'il était élu c'était Mélanchon. D'autres présidents se sont tenus à l'écart de la religion bien avant Hollande (Pompidou, Giscard...)
  5. prat louis
    26 avr 2013 00:13
    après avoir fait enlever la photo de l' Abbé Pierre lors de la visite de Hollande dans les locaux d'Emmaüs, la boutade malvenue de Hollande sur la succession de Benoi XVI, pui son refus d'assister à la prise de foncion du pape François, maintenant c'est un tableau religieux que l'Elysée veut cacher! A t'il cette attitude envers la communauté musulmane ?? Bien sûr que non! Son anticléricalisme devient stupide!
  6. Frédéric
    25 avr 2013 22:14
    La c....rie n'a pas pas atteint ses limites mais on descend de plus en plus bas avec ces initiatives de second couteaux incapable d'assumer le passé de la France. Sous prétexte de séparation d'Eglise et de l'Etat, on en vient à nier l'histoire de France et ce qui l'a construit la France, valeurs de la République y compris n'en déplaise aux censeurs. Cachez cette église que je ne saurai voir... Le politiquement correct n'est pas décidément là où on l'attends... les tartuffes non plus.
  7. François
    25 avr 2013 17:39
    C'est quoi ce tableau ?
  8. Ted
    25 avr 2013 16:29
    On croit rêver...

    La République est laïque, la France catholique!
  9. Soyouz
    25 avr 2013 16:01
    "LES AUTORITES avaient ainsi demandé aux employés du musée de tendre une immense bâche bleue."

    F.Hollande n'a rien demandé personnellement, ce sont les grouillots chargés d'organiser ses déplacements qui ont tiqué. Vous pensez bien que F.Hollande n'a pas de temps à perdre avec ce genre de détails... Ca aurait été pareil pour Sarko, Chirac ou n'importe quel chef d'Etat.

    C'est un faux-problème.
  10. Ariane
    25 avr 2013 15:59
    En même temps, c'est d'un côté compréhensible au vu de la séparation de l'église et de l'Etat de 1905. Cela est aussi en rapport avec l'actualité. Une manière pour le chef de l'Etat de montrer que les récentes "manif pour tous" n'ont pas malgré qu'elles aient été importante eu d'impact sur le principe de laïcité de notre pays. Néanmoins, d'autres espace aurait pu être utilisé dans le musée pour qu'il fasse son discours. Ceci aurait évité que la démarche soit mal perçu par certain(e)s.
  11. Pierre
    25 avr 2013 15:11
    Non mais on rêve ! c'est qui ce type !